Cancer du sein : Les stades

Cancer du sein : Les stades

Partager sur :

   Tweet   

0 661

La stadification décrit ou classe un cancer en fonction de la quantité de cancer présente dans le corps et de son emplacement lors du diagnostic initial. C’est ce qu’on appelle souvent l’étendue du cancer. On se sert de l’information révélée par les examens pour savoir quelle est la taille de la tumeur, quelle partie du sein est atteinte par le cancer, si le cancer s’est propagé à partir de son lieu d’origine et où il s’est propagé. Votre équipe de soins a recours au stade pour planifier votre traitement et prévoir l’issue (votre pronostic).

Pour évaluer l'étendue d'un cancer du sein, les médecins prennent en compte trois critères : la taille et l'infiltration de la tumeur, l'atteinte ou non des ganglions lymphatiques et la présence ou non de métastases.

La taille et l'infiltration de la tumeur

Lorsque des cellules cancéreuses apparaissent, elles forment d'abord une tumeur au niveau des canaux ou des lobules du sein (carcinome in situ). Puis, progressivement, la tumeur peut traverser la paroi (appelée membrane basale) du canal ou du lobule et devenir ainsi infiltrante (on dit aussi invasive). Étudier la taille et l'infiltration de la tumeur donne donc une indication sur le degré d'évolution de la maladie.

L'atteinte ou non des ganglions lymphatiques, le nombre et leur emplacement.

Les cellules cancéreuses peuvent s'échapper du sein et se disséminer ailleurs. Les ganglions lymphatiques de l'aisselle (ganglions axillaires) sont les premiers à être potentiellement touchés. Lors de l'examen clinique, le médecin recherche systématiquement les ganglions anormaux en palpant les différents endroits où ils peuvent se trouver (essentiellement dans l'aisselle). Pour déterminer ou confirmer si des ganglions contiennent des cellules cancéreuses, il faut dans un second temps les analyser au microscope, après les avoir prélevés. Si des ganglions sont atteints, cela signifie que la maladie a commencé à se disséminer. Le nombre de ganglions envahis et leur emplacement permet d'en savoir plus sur le degré de propagation du cancer.

La présence ou non de métastases

Les cellules cancéreuses peuvent envahir d'autres organes que les ganglions lymphatiques et y développer des métastases. Les organes les plus souvent touchés par des métastases lors d'un cancer du sein sont le foie, les os et les poumons.

Ces 3 critères permettent de définir le stade du cancer selon la classification TNM de l'Union internationale contre le cancer (UICC) et de l'American Joint Committee on Cancer (AJCC), 7ème édition. TNM signifie en anglais « Tumor, Nodes, Metastasis » soit « tumeur, ganglions, métastases ».

L'examen clinique réalisé avant tout traitement permet de définir un stade du cancer dit stade pré-thérapeutique, on parle de classification cTNM (c pour clinique).

Après la chirurgie, l'examen anatomopathologique des tumeurs et l'analyse microscopique des ganglions prélevés permet de définir un stade du cancer dit stade anatomopathologique, on parle de classification pTNM (p pour post-chirurgical).

En fonction des caractéristiques observées lors de cet examen, une annotation par lettre ou par chiffre est portée pour T, N ou M :

  • Tx (la tumeur ne peut pas être évaluée) à T4 pour la taille de la tumeur ;
  • Nx (l'envahissement des ganglions ne peut pas être évalué) à N3 pour le degré d'envahissement des ganglions ;
  • Mx (renseignements insuffisants pour classer les métastases à distance), M0 et M1 pour la présence ou non de métastase à distance.

Les stades du cancer du sein

Dans le cas du cancer du sein, il y a 5 stades, soit le stade 0 suivi des stades 1 à 4. Pour les stades 1 à 4, on utilise souvent les chiffres romains I, II, III et IV. En général, plus le numéro du stade est élevé, plus le cancer s’est propagé.

Quand les médecins décrivent le stade du cancer du sein, ils le classent parfois selon les catégories suivantes :

Cancer du sein in situ

Les cellules cancéreuses se trouvent seulement dans le canal ou le lobule dans lequel elles ont pris naissance et elles n’ont pas envahi le tissu mammaire voisin (tumeur non infiltrante). C’est un cancer de stade 0.

Cancer du sein précoce

La tumeur mesure moins de 5 cm et le cancer ne s’est pas propagé à plus de 3 ganglions lymphatiques. C’est un cancer de stade 1A, 1B ou 2A.

Cancer du sein localement avancé

La tumeur mesure plus de 5 cm. Le cancer peut s’être propagé à la peau, aux muscles de la paroi thoracique ou à plus de 3 ganglions lymphatiques. C’est un cancer de stade 2B, 3A, 3B ou 3C.

Le cancer du sein inflammatoire est également considéré comme un cancer localement avancé.

Cancer du sein métastatique

Le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps. C’est un cancer de stade 4.

Récidive de cancer du sein

La récidive d'un cancer du sein signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de récidive ou de métastase à distance.

Rédigée par : DoctiMaroc

Partager sur :

   Tweet   

0 661

Commentaires

Articles similaires :


Mammographie

Mammographie

Cancer du sein : types

Cancer du sein : types

Le cancer du sein : Facteurs de risque

Le cancer du sein : Facteurs de risque

Le cancer du sein

Le cancer du sein

Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate

Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate

L'alimentation et le cancer

L'alimentation et le cancer