Sang dans les selles: ça peut être grave !!

Sang dans les selles: ça peut être grave !!

Partager sur :

   Tweet   

0 2488

La présence de sang dans les selles doit vous amener à consulter.

Si la cause est souvent bénigne (hémorroïdes, constipation), il peut aussi s’agir du signe d’une maladie, parfois grave.

Attention : la quantité de sang présent dans les selles n’est pas forcément un signe de gravité (cancer colorectal).

Sang dans les selles: quand faut-il consulter ?    Systématiquement...

Même si la plupart des affections entraînant du sang dans les selles sont bénignes, il est conseillé de consulter son médecin afin de confirmer le diagnostic et de ne pas passer à côté d’une maladie plus grave…

Quelles sont les affections pouvant entraîner du sang dans les selles ?

Les hémorroïdes

Elles correspondent à des dilatations des veines situées dans la région anale, susceptibles de saigner en plus d’être douloureuses.

Les hémorroïdes représentent l’une des causes les plus fréquentes de présence de sang dans les selles. Si elles sont bénignes, le médecin pourra cependant vous rassurer et instaurer un traitement.

La constipation

Autre cause très fréquente et bénigne de saignement anal, la constipation entraîne des fissures anales, sortes de déchirures de la muqueuse qui saignent.

La rectite

Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse rectale pouvant entraîner l’apparition de sang dans les selles, dont les origines sont diverses: infectieuses, parasitaires, abus de suppositoires, radiothérapie…

Les maladies inflammatoires de l'intestin

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse se manifestent par la présence de sang dans les selles.

Ces maladies inflammatoires de l’intestin, qui s'accompagnent souvent de diarrhées et de douleurs abdominales, nécessitent un traitement à long terme et un suivi médical.

L’ulcère gastro-duodénal

Les ulcères de l’estomac ou du duodénum entraînent des saignements que l’on détecte dans les selles.

Le médecin prescrira des médicaments empêchant la sécrétion d'acide gastrique.

L’érosion d’un diverticule du côlon

Les diverticules sont de petites hernies qui se développent le long de la paroi externe du côlon.

Dotés de petits vaisseaux sanguins, leur érosion s’accompagne d’un saignement.

Bénins, les diverticules nécessitent cependant une consultation pour confirmer le diagnostic.

Et en cas de récidive, une résection chirurgicale permettra d’ôter la partie de l'intestin où se trouve le diverticule.

Une érosion gastrique

Le plus souvent d’origine médicamenteuse (aspirine, anti-inflammatoire), les érosions gastriques nécessitent une adaptation du traitement médicamenteux en question.

Les varices œsophagiennes

Les varices œsophagiennes correspondent à des dilatations des veines de la paroi de l'œsophage.

Elles ne présentent aucun symptôme, excepté lors de leur rupture (se traduisant par l’apparition de sang) en cas d’augmentation de la pression sanguine au niveau du système porte.

Sang dans les selles et cancer colorectal

Le cancer colorectal se traduit également par du sang dans les selles, mais le plus souvent en quantité indétectable à l’œil nu.

Seul un examen spécifique permet de le mettre en évidence.

Il s’agit du test Hémoccult, lequel est recommandé dans le cas du dépistage organisé de ce cancer du côlon.

Il est proposé tous les deux ans à partir de l’âge de 50 ans.

Il est également conseillé de débuter ce test plus précocement en cas d’antécédent familial de cancer du côlon ou de certaines maladies (rectocolite ulcéro-hémorragique, polypose adénomateuse familiale).

Sang dans les selles: ça peut être grave !!

La présence de sang dans les selles doit vous amener à consulter.

Si la cause est souvent bénigne (hémorroïdes, constipation), il peut aussi s’agir du signe d’une maladie, parfois grave.

Attention : la quantité de sang présent dans les selles n’est pas forcément un signe de gravité (cancer colorectal).

Sang dans les selles: quand faut-il consulter ?

Systématiquement...

Même si la plupart des affections entraînant du sang dans les selles sont bénignes, il est conseillé de consulter son médecin afin de confirmer le diagnostic et de ne pas passer à côté d’une maladie plus grave…

Quelles sont les affections pouvant entraîner du sang dans les selles ?

Les hémorroïdes

Elles correspondent à des dilatations des veines situées dans la région anale, susceptibles de saigner en plus d’être douloureuses.

Les hémorroïdes représentent l’une des causes les plus fréquentes de présence de sang dans les selles. Si elles sont bénignes, le médecin pourra cependant vous rassurer et instaurer un traitement.

La constipation

Autre cause très fréquente et bénigne de saignement anal, la constipation entraîne des fissures anales, sortes de déchirures de la muqueuse qui saignent.

La rectite

Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse rectale pouvant entraîner l’apparition de sang dans les selles, dont les origines sont diverses: infectieuses, parasitaires, abus de suppositoires, radiothérapie…

Les maladies inflammatoires de l'intestin

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse se manifestent par la présence de sang dans les selles.

Ces maladies inflammatoires de l’intestin, qui s'accompagnent souvent de diarrhées et de douleurs abdominales, nécessitent un traitement à long terme et un suivi médical.

L’ulcère gastro-duodénal

Les ulcères de l’estomac ou du duodénum entraînent des saignements que l’on détecte dans les selles.

Le médecin prescrira des médicaments empêchant la sécrétion d'acide gastrique.

L’érosion d’un diverticule du côlon

Les diverticules sont de petites hernies qui se développent le long de la paroi externe du côlon.

Dotés de petits vaisseaux sanguins, leur érosion s’accompagne d’un saignement.

Bénins, les diverticules nécessitent cependant une consultation pour confirmer le diagnostic.

Et en cas de récidive, une résection chirurgicale permettra d’ôter la partie de l'intestin où se trouve le diverticule.

Une érosion gastrique

Le plus souvent d’origine médicamenteuse (aspirine, anti-inflammatoire), les érosions gastriques nécessitent une adaptation du traitement médicamenteux en question.

Les varices œsophagiennes

Les varices œsophagiennes correspondent à des dilatations des veines de la paroi de l'œsophage.

Elles ne présentent aucun symptôme, excepté lors de leur rupture (se traduisant par l’apparition de sang) en cas d’augmentation de la pression sanguine au niveau du système porte.

Sang dans les selles et cancer colorectal

Le cancer colorectal se traduit également par du sang dans les selles, mais le plus souvent en quantité indétectable à l’œil nu.

Seul un examen spécifique permet de le mettre en évidence.

Il s’agit du test Hémoccult, lequel est recommandé dans le cas du dépistage organisé de ce cancer du côlon.

Il est proposé tous les deux ans à partir de l’âge de 50 ans.

Il est également conseillé de débuter ce test plus précocement en cas d’antécédent familial de cancer du côlon ou de certaines maladies (rectocolite ulcéro-hémorragique, polypose adénomateuse familiale).

Rédigée par : DoctiMaroc

Partager sur :

   Tweet   

0 2488

Commentaires

Articles similaires :


Vaccination contre la grippe 2020-2021 : une priorité pour les personnes à risque

Vaccination contre la grippe 2020-2021 : une priorité pour les personnes à risque

La course au vaccin de la COVID-19 va se poursuivre jusqu’en 2021.

La course au vaccin de la COVID-19 va se poursuivre jusqu’en 2021.

Covid 19 : plus d’aération, moins de contamination.

Covid 19 : plus d’aération, moins de contamination.

Covid 19 - Maroc : Installation des hôpitaux de campagne pour essayer de combler l’insuffisance de la capacité litière.

Covid 19 - Maroc : Installation des hôpitaux de campagne pour essayer de combler l’insuffisance de la capacité litière.

Coronavirus : Une circulaire de la Santé publique pour accélérer la prise en charge des cas Covid 19.

Coronavirus : Une circulaire de la Santé publique pour accélérer la prise en charge des cas Covid 19.

Covid 19 : Les vaccins à l'étude dans le monde.

Covid 19 : Les vaccins à l'étude dans le monde.